00-EMIA.png01-bourgin.png02-koufra.png03-Belvedere.png04-Zirnheld.png05-verdun.png06-du-Guesclin.png07-narvik.PNG08-strasbourg.png09-glieres.png10-koenig.PNG11-souvenir.PNG12-marceau.png13-brosset.PNG14-cazaux.png15-cardonne.png16-belsunce.png17-chezeau.png18-laurier.png19-broche.png20-cozette.PNG21-centenaire.png22-Leclerc-de-Hauteclocque.png23-borgniet.PNG24-tassigny.png25-lhuillier.png26-dalat.png27-legrand.png28-valmy.png29-bataillon-coree.png30-daboval.png31-capitaine-barres.png32-combat-tule.png33-maine.png34-charchell.png35-Schaffar.png36-gandoet.png37-grande-guerre.png38-berge.png39-campagne-italie.png40-coignet.png41-biancamaria.png42-Ferrieres.png43-lanlay.png44-Colonel-gueguen.png45-delcourt.png46-batie.png47-leray.png48-capitaine-flores.png49-Puy-Montbrun.png50-bigeard.png51-besieres.png52-Ceux-dAfghanistan.png53-Delayen.png54-Nungesser.png55-valetdosia.png56-Mairet.png

Association des Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan

L’ « Association des amis de Saint-Cyr » a été créée en 1927 à l’initiative du Général BALFOURIER, alors président de la Saint-Cyrienne afin de disposer « d’une société qui puisse se faire entendre des pouvoirs publics avec une indépendance et une autorité que ne peuvent avoir des officiers en activité et même en retraite ».

Reconnue d’utilité publique en 1931, l’association est devenue en 1975 « Association des Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan ».

L’association a en effet pour but de « contribuer au maintien de la valeur et du prestige des Ecoles de Coëtquidan », en marquant son intérêt pour le recrutement et la formation initiale des officiers de l’Armée de terre.

Moyens d’action :

L’association agit en liaison étroite avec le Général Commandant les Ecoles et son Etat-major :

  • elle adresse à tous ses membres des lettres régulières d’information
  • elle mène des études en relation avec ses buts et prépare si nécessaire des interventions ;
  • elle participe à la remise des prix aux Ecoles ;
  • elle apporte son soutien financier aux opérations sportives ou humanitaires organisées par les élèves (Course de l’EDHEC, opération Mont Blanc, Triathlon…) ;
  • elle vient en aide, en cas de besoin, à des élèves confrontés à des difficultés matérielles.

Dès sa création, l’Association s’est attachée à accueillir en son sein, outre des personnalités à l’autorité incontestable, principalement des représentants de la société civile (parents ou membres des familles d’élèves officiers, amis, chefs d’entreprises) afin de faire partager ses objectifs très au-delà des cercles strictement militaires.

De fait, on relève parmi les membres fondateurs, les présidents d’honneur ou simplement les membres, les personnalités suivantes : le Roi ALEXANDRE 1er de SERBIE, le Prince Régent de YOUGOSLAVIE, le Prince LOUIS II de MONACO et son petit-fils le Prince RAINIER III ; les Maréchaux LYAUTEY, FRANCHET D’ESPEREY, JUIN ; les Généraux WEYGAND, GAMELIN, BETHOUART… de même des anciens ministres de la Guerre ou de la Défense nationale (FABRY, MESSIMY, CHABAN-DELMAS, MESSMER) ainsi que plusieurs autres ministres ou parlementaires (Philippe MESTRE, Henri PLAGNOL, Jacques BARROT).

Sans refuser l’adhésion d’anciens militaires, l’association compte ainsi une très large majorité de ses adhérents dans la société civile, avocats, médecins, professeurs de Faculté, industriels, dirigeants d’entreprise…

L’association, dont le siège est à Paris, compte actuellement plus d’un millier d’adhérents. 

Contacter l'association:

Association des Amis de Saint-Cyr et Coëtquidan

7, rue Guersant
75017 Paris
Tél. 01 45 74 02 14
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 


Le Petit Journal Supplement Illustre Numero 1323 Le General Balfourier Commandant Du 20eme Corps Comment On Exerce Les Recrues Russes Revue 876282690 MLLe Général Maurice Balfourier est né le 27 avril 1852 à Paris et est décédé le 24 juin 1933. Admis à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1870, il devint général de brigade le 19 juin 1908, puis fut promu général de division le 22 juin 1912.

Il fut chef de la 11e division du 1er novembre 1913 au 29 août 1914, puis à la tête du 20e Corps dit le « Corps de fer », du 29 août 1914 au 17 septembre 1916, et enfin chef du 36e Corps. Durant la Première Guerre mondiale, il s'est distingué devant Nancy et à la bataille de Verdun.

Il est fait grand officier de la Légion d'honneur en avril 1916 puis grand croix en juillet 1931. Décoré entre autres de la croix de guerre 1914-1918 et fait grand officier de l'Ordre de Léopold.

L'EPAULETTE - Association des élèves et anciens élèves de l’EMIA et des officiers des recrutements internes et contractuels

L'EpauletteIssue de la fusion de "la Versaillaise", de "la Saint-Maixentaise", de la "Saumurienne" et de "la Vincennoise", gardant leurs traditions, l'Epaulette est une société amicale mutualiste. Elle regroupe des Officiers, en activité ou ayant quitté le service actif, anciens élèves officiers ou officiers élèves provenant des sous-officiers d'active et des Officiers de Réserve, et recrutés à partir de concours déterminés. 

"L’Épaulette a été créée le 24 novembre 1964 sous le nom d’Amicale des Anciens Elèves Officiers d’Active (A.A.E.O.A.) par modification des statuts de La Versaillaise. Elle se définissait comme « une société amicale mutualiste des officiers, anciens élèves officiers ou aspirants issus des écoles militaires ou d’application des armes et des services formant des officiers provenant des sous-officiers et des officiers de réserve admis dans l’armée d’active ».

 

Contactez l'Epaulette

Case 115
Fort Neuf de Vincennes
Cours des Maréchaux
75614 PARIS CEDEX 12
tél.:   01 41 93 35 35
fax:   01 41 93 34 86
mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

site: http://lepaulette.net
blog: http://alphacom.unblog.fr


Général Paul GANDOËTLe général de corps d’armée Paul GANDOËT, parrain de la 36e promotion de l’EMIA (96/98), en est le président fondateur de l'association.

Né le 2 février 1902 à Rochefort-sur-Mer, Paul GANDOËT s’engage en 1920 au titre du 34e Régiment d’Infanterie.

Promu Sergent, il intègre en 1923 l’Ecole Militaire d’Infanterie et des Chars de Combat de Saint-Maixent. Affecté dans les tirailleurs dès sa sortie d’école, il participe aux campagnes du Maroc et de Syrie.

Au cours des premières années de la seconde guerre mondiale, il sert à l’état-major de Tunis, avant d’être nommé en 1942 commandant de l’Ecole de Salammbô. Promu Chef de Bataillon, il participe de novembre 1942 à mars 1943 à la campagne de Tunisie.

En décembre 1943, il débarque en Italie à la tête du 3e Bataillon du 4e Régiment de Tirailleurs Tunisiens. Il s’illustre alors en résistant héroïquement avec ses tirailleurs pendant plus de 10 jours lors des célèbres combats du Belvédère. Blessé, il est rapatrié en Algérie.

Après un bref séjour à l’Ecole de Rouffach, il prend le commandement du 151e Régiment d’Infanterie, ex-« Brigade Fabien » créée à l’origine avec 3000 résistants communistes. Avec son régiment, il participe à la libération de Colmar, au franchissement du Rhin, à la prise de Sigmaringen et atteint le Danube le 29 avril 1945.

Après deux ans en Indochine et un bref séjour en Allemagne, le Général GANDOËT retrouve en 1957 le sol algérien. Il y jouera un grand rôle comme négociateur, notamment durant les évènements de 1858 et 1960. En février 1962, ne pouvant supporter le sort réservé à ses anciens Tirailleurs, Harkis ou amis pieds-noirs, il refuse un commandement à Paris avec sa « cinquième étoile » et quitte l’armée.

Grand-Croix de la Légion d’Honneur et de l’Ordre National du Mérite, titulaire de 21 autres décorations, ayant été 3 fois blessé au cours de 18 campagnes, le Général GANDOËT s’éteint le 12 novembre 1995.

 

 

ECOLES MILITAIRES DE COETQUIDAN
56380 - GUER CEDEX